Robert Mallet-Stevens - Agir pour l'architecture moderne

Richard Klein Collection Carnets d'architectes

> Un architecte emblématique du modernisme

> Une iconographie abondante, souvent inédite

> Une parution qui fait écho à l'’ouverture de la villa Cavrois, le 13 juin 2015

Pages : 176Illustrations : 180Format : 16,5 x 21 ISBN : 9782757702895
Prix
25

Fiche détaillée

Robert Mallet-Stevens (1886-1945) a été l’'un des principaux acteurs de la rénovation de l’'architecture et des arts décoratifs en France.

Auteur d’'édifices majeurs, tels la villa Noailles à Hyères, la villa Cavrois à Croix ou tous les hôtels particuliers bordant la rue qui porte son nom à Paris, il fut aussi un infatigable animateur de la scène moderne. Entre le début des années 1920 et le tournant des années 1930, sa notoriété n'’a d’'égale en France que celle de Le Corbusier. Architecte, décorateur, concepteur de meubles et de boutiques, d'’aménagements intérieurs et de décors de cinéma, Robert Mallet-Stevens, en incarnant l’'association de l’'architecture et des arts appliqués en France, occupe une place à la fois emblématique et singulière dans l’'histoire de l’'architecture moderne.

À sa mort, son œœuvre tombe dans l’'oubli jusqu’'au milieu des années 1970. Les premiers travaux universitaires comme la rétrospective qui lui est consacrée par le centre Pompidou en 2005 montrent que la variété de l'’itinéraire de Mallet-Stevens et la diversité de ses projets lui ont permis d'aborder toutes les dimensions de la modernité pendant les années où artisanat et industrie cohabitent dans les expériences construites.

Cet ouvrage propose un regard nouveau sur Mallet-Stevens en insistant sur la pluralité de ses activités. La figure du dandy a en effet souvent occulté celle du travailleur : Mallet-Stevens écrit beaucoup, renouvelle l'’architecture, parle dessin, conçoit des décors de cinéma et de multiples devantures de magasins; il expose régulièrement des bâtiments éphémères, enseigne et, au sein de l'’UAM (Union des Artistes modernes), ambitionne de démocratiser les arts décoratifs modernes. L'’homme comme le créateur retrouve ici toute sa stature.

Sommaire

Robert Mallet-Stevens, Agir pour l'architecture moderne

Les villas de Paul Poiret et Charles de Noailles

L'Exposition des arts décoratifs, Paris 1925

La rue Mallet-Stevens

La villa Cavrois : un château moderne, manifeste de l'UAM

Paris 1937, Lille 1939 : les dernières expositions

Répertoire des œuvres

Annexes

Biographie

Écrits de Robert Mallet-Stevens

Bibliographie sélective

Revue de presse

IDEAT : " Moins célèbre que son contemporain Le Corbusier (...), Robert Mallet Stevens (1886-1945) opéra la jonction entre esthétique et fonctionnalisme avec la villa Noailles de Hyères (Var) et la rue entière qui porte son nom dans le XVIe arrondissement parisien. Cette monographie se penche sur l'histoire de ce génial bâtisseur. Un plongeon dans la vie d'un homme qui sombra dans l'anonymat après sa mort maîs qui ne cesse d'être redécouvert (...) ".

Auteur(s)

Richard Klein est architecte DPLG, docteur en histoire de l'’art, habilité à diriger les recherches, professeur et directeur du laboratoire de recherche (le LACTH) à l'’École nationale supérieure d'’architecture et de paysage de Lille. Il est l'’auteur de plusieurs ouvrages et de très nombreux articles traitant de l'’histoire de l’'architecture contemporaine. Il dirige la collection « Architectures contemporaines » aux éditions Picard et a dirigé entre 2000 et 2008 la collection « Architecture/archives » aux éditions Jean-Michel Place. Il a été conseiller scientifique pour la rétrospective consacrée par le Centre Pompidou à Mallet-Stevens en 2005 et a publié la même année Robert Mallet-Stevens, la villa Cavrois (Picard 2005). Richard Klein est également conseiller scientifique pour le centre d'interprétation de la villa Cavrois.

MenuFermer le menu