Strasbourg, cathédrale Notre-Dame

Alain Villes Collection Cathédrales de France

> Un hommage à la mesure d’une cathédrale qui a fêté son millénaire en 2015

> Un prodige du gigantesque, fleuron de la capitale européenne

> Une visite détaillée d’un monument classé patrimoine mondial de l’Unesco

> La cathédrale la plus visitée de France après Notre-Dame de Paris

Pages : 96Illustrations : 0Format : 12 x 21 ISBN : 9782757704851

Fiche détaillée

« Prodige du gigantesque et du délicat » selon Victor Hugo, Notre-Dame de Strasbourg est un chef d’oeuvre absolu de l’art gothique, caractérisé par sa flèche unique en grès rose de 142 mètres, la plus haute après celle de Rouen. Élevée du milieu du XIIe au début du XVIe siècle, elle réemploie les fondations de la grande cathédrale bâtie dès 1015 par l’évêque Werner. Son abside est encore romane mais sa nef est l’une des adaptations majeures de l’art français au temps de saint Louis.

Dans sa façade à dentelle ajourée, percée d’une rose et de portails somptueux, les bourgeois de Strasbourg, succédant au XIIIe siècle à l’évêque et au chapitre comme commanditaires de l’édifice, ont exprimé les plus hautes ambitions : lacis d’arcatures, dédale de galeries, forêt de clochetons, se superposent dans une symphonie architecturale virtuose.

À travers les réformes religieuses, les changements politiques, les évolutions liturgiques, les dégâts naturels et les guerres, la cathédrale a conservé l’essentiel de sa riche décoration et de sa personnalité. Sa sculpture très diversifiée du XIIe au XVIe siècle, consacrée à la Rédemption et à la glorification de Marie, comprend des ensembles d’une qualité suprême, comme le « pilier des Anges » ou les statues des portails et de l’ancien jubé. Sa parure de vitraux est l’une des plus accomplies parmi les grands programmes médiévaux. L’humanisme a laissé sa marque dans l’aménagement de l’église, notamment la célèbre horloge astronomique qu’anime un étonnant théâtre d’automates.

Sommaire

Des origines au XIIIe siècle

La cathédrale de Werner

Chevet et transept romans : 1130-1200

L’apparition du gothique

Achèvement des bras du transept : 1220-1235

Construction de la nef : 1245-1274

Une grandiose façade : 1277-1490

Transformations du xive au xvie siècle

De la Réforme à nos jours

Révolution, guerres, renaissance

Extérieur

Nef

Transept

Chevet

Intérieur

Narthex

Nef

Transept

Choeur

Mobilier

Annexes

Glossaire

Chronologie

Bibliographie

Auteur(s)

Conservateur en chef honoraire du patrimoine, Alain Villes est spécialiste de l’art gothique. Il est l’auteur d’ouvrages sur diverses églises, notamment les cathédrales de Reims, Sens, Châlons-en-Champagne, Metz et Toul et d’études sur la nef et la façade de Notre-Dame de Strasbourg.

MenuFermer le menu