Hector Guimard

Georges VigneCollection Carnets d'architectes

> Le plus grand nom de l’Art nouveau

> 20 ans de découvertes pour une nouvelle approche de Guimard

Pages : 208 Illustrations : 200 Format : 16.5 x 21 ISBN : 9782757704943
Prix Disponible
25.00€

Fiche détaillée

L’architecte Hector Guimard (1867-1942) est principalement connu comme l’auteur des célèbres entrées du métropolitain de Paris. Mais aussi du Castel Béranger (1898), immeuble au décor très novateur, point de départ d’une carrière placée sous le signe d’une originalité sans concession. Principalement créateur de maisons singulières, mais aussi d’édifices industriels ou d’habitation, de tombes et de pavillons d’expositions, il fut en outre un remarquable concepteur de meubles et d’objets dans les matériaux les plus divers. Dès 1900, il inventa l’expression le « Style Guimard » pour définir une manière qui se voulait très personnelle, totalement sans rapport avec l’Art Nouveau - dont il fut pourtant l’un des représentants majeurs en France -, et qui fit de lui un créateur isolé.

Depuis vingt ans, la connaissance de sa vie et de ses travaux a beaucoup évolué, grâce à la découverte de nouveaux édifices et de nombreux objets inédits, mais aussi de la diffusion de divers fonds documentaires. Ceci permet une nouvelle approche du travail de Guimard, par une compréhension plus fine de sa méthode de création, et surtout des influences réciproques entre son activité d’architecte et ses ambitions d’artiste décorateur.

Sommaire

Hector Guimard, Le geste magnifique de l'Art nouveau

Le castel Béranger

Le castel Henriette

Les entrées du métropolitain

Promotion et production en série

L'hôtel Guimard

La création mobilière

L'immeuble Guimard

Répertoire des œuvres

Annexes 

Repères biographiques 

Bibliographie sélective

Auteur(s)

Conservateur en chef du patrimoine, Georges Vigne a principalement partagé sa carrière entre des travaux sur l’architecture Art nouveau à Paris et sur l’oeuvre de Jean-Auguste-Dominique Ingres, lorsqu’il fut directeur du musée Ingres (Montauban), de 1988 à 2003. Il est actuellement en poste au service des musées de France (direction générale des Patrimoines).