Marcel Breuer - Les réalisations françaises

Dominique AmourouxCollection Carnets d'architectes

> Un architecte et designer emblématique du modernisme

> Le créateur de la chaise Wassily, du Whitney museum à New York et du bâtiment de l’Unesco à Paris

> Un focus sur sa carrière et ses réalisations en France

Pages : 192 Illustrations : 160 Format : 16.5 x 21 ISBN : 9782757703298
Prix Disponible
25.00€

Fiche détaillée

Du Bauhaus de Dessau, dont il est l'’un des professeurs, à New-York, où il signe le Whitney Museum, Marcel Breuer (1902-1981) a imposé un mobilier léger et une architecture puissante.

Géométrie, force, déséquilibre, expressivité et unité formelle réunissent ces deux aspects de son œœuvre. Au sein de celle-ci la France tient une place centrale. Il construit en plein Paris l’'édifice qui l’'installe parmi les grands architectes de son époque et qui introduit l’'architecture contemporaine au cœœur des chefs d'’œœuvre classiques : le siège de l'’Unesco.

Il dessine ensuite l'’un des exemples les plus probants de la déconcentration des entreprises hors de la région parisienne : le centre de recherche IBM à La Gaude. Puis, il signe, loin de toute préoccupation folklorique savoyarde, la station de sports d’'hiver de Flaine, l'’une des plus novatrices parmi celles édifiées dans les Alpes. Toujours dans le cadre de l’'adaptation du territoire français au tourisme de la société des loisirs naissante, il imagine le développement de Parentis, l’'une des stations de la côte aquitaine. Non loin de là, à Bayonne, il inverse la densité usuelle des villes européennes, en densifiant la périphérie de la ZUP Sainte-Croix dessinées pour 15 000 habitants, offrant ainsi aux logements sociaux en duplex des vues imprenables sur les Pyrénées voisines. Alors que d’'immeubles en collèges industrialisés, les panneaux préfabriqués de béton s’'appauvrissent inexorablement, Marcel Breuer les dote d’'une expressivité plastique sur laquelle jouent les ombres et les lumières comme en témoignent les bâtiments de La Gaude, de Flaine, de Bayonne, les laboratoires Sarget à Mérignac et même l'’ambassade d’'Australie à Paris dont son élève, l’'architecte australien Harry Seidler, lui confie l’'exécution. Comme en contrepoint, la maison Sayer, constitue une ode aux courbes saisissantes permises par les voiles de béton. Pour Marcel Breuer, Paris est aussi la ville de sa seconde agence et donc un lien avec l’'Europe où il est né : il en confie successivement la direction à deux de ses associés, Robert Gatje et Mario Jossa.

Sommaire

Marcel Breuer, l'impulsion française 

Le siège de l'Unesco, Paris

Le centre d'études et de recherches IBM, La Gaude

La station de montagne de Flaine

La ZUP Sainte-Croix, Bayonne

La maison Sayer, Glanville

Répertoire des œuvres

Annexes

Biographie

Bibliographie sélective

Auteur(s)

Dominique Amouroux associe au quotidien un travail de critique d’'architecture contemporaine et une démarche d’historien de l’'architecture du XXe siècle. Il diffuse une connaissance de l'’architecture moderne et contemporaine par la rédaction de guides, de monographies, d'’articles et de chroniques. Il collabore régulièrement à des revues (303 Arts, Recherche et création, Architectures à Vivre, Archi-Créé). Dans la collection « Carnets d’architectes », il est également l'’auteur de Louis Arretche et André Wogenscky.