36 000 cicatrices - Les monuments aux morts de la Grande Guerre

Martine Aubry, François HébelCollection Catalogues d'exposition

> Une exposition de la Mission du Centenaire de la Première Guerre mondiale au Panthéon à partir du 21 mai 2016

> Un projet participatif

Pages : 96 Illustrations : 130 Format : 18 cm x 22,5 cm ISBN : 9782757704950
Prix Disponible
19.00€

Fiche détaillée

Jusqu’au début du XXe siècle, les églises constituaient, avec les hôtels de ville, les seuls bâtiments présents dans chacune des communes de France. Mais les monuments aux morts érigés à la suite de la Grande Guerre surgirent ensuite, cicatrices indélébiles, au cœur de toutes les agglomérations du pays.

Si leur qualité esthétique est inégale, leur diversité est frappante : pierres tombales, obélisques, obus guerriers, poilus l’arme au poing, mères de douleur… Leur portée symbolique varie grandement, selon l’inspiration de l’artiste convoqué et la sensibilité des populations : parfois flambards et parfois antimilitaristes, ils expriment le plus souvent le rappel du deuil assumé par des hommes qui ne se voulurent jamais, pour la plupart, que des citoyens sous l’uniforme, à la rencontre de la vaillance et de la douleur.

Publié à l’occasion d’une exposition au Panthéon, cet album présente un ensemble de photographies collectées à travers la France entière depuis plus d’un an.

Erratum - Crédits rectifiés

Sommaire

Préface

Avant-propos

36 000 communes, 36 000 cicatrices

Monuments aux morts

Le monument et la boue

LES MONUMENTS AUX MORTS

Les obélisques

Les poilus

Les femmes et les familles

L’hommage du monde du travail

L’histoire et la mémoire

Les monuments anti-Allemands

Les monuments à la paix

 

Conclusion - Les monuments aux morts et leur avenir dans la ville de demain

Bibliographie