Sur les murs - Histoire(s) de graffitis

Sous la direction de Laure PressacCollection Hors collection

> De l’Antiquité à nos jours, une constante intemporelle de l’activité humaine, le graffiti.

> Le Centre des monuments nationaux consacre une saison 2018 aux graffitis, à travers son réseau de monuments.

> Une iconographie diverse, souvent inédite, valorisée par une reliure « à la suisse ».

Pages : 192 Illustrations : 240 Format : 22 x 28 ISBN : 9782757705827
Prix Disponible
29.00€

Fiche détaillée

Les graffitis – ces marques, dessins ou simples signatures qui parcourent les murs de nos monuments historiques depuis des siècles – intriguent et fascinent, mais ne sont devenus que récemment l’objet d’un intérêt patrimonial, au-delà de la curiosité qu’ils ont toujours suscitée. Ils forment un ensemble hétéroclite, abordant la religion, l’amour, le sexe, la guerre, la politique…

Témoignages d’une période, écho d’un événement, description du quotidien des prisonniers ou expression d’une résistance, d’un engagement politique, voire œuvres artistiques : les graffitis peuvent endosser ces différents rôles. Abondamment illustré, cet ouvrage embrasse leurs multiples facettes, devenues dans notre regard contemporain des traces, ultimes témoins d’un instant révolu. À travers un ensemble de textes de chercheurs, anthropologues, historiens ou sociologues réunis pour la première fois, et grâce à des entretiens avec des artistes, le livre interroge leurs définitions et leurs sens multiples.

Le graffiti explore plusieurs dimensions : à la fois témoignage, acte de révolte et geste créatif. Grâce à cette définition, il est possible de saisir les multiples sens et enjeux induits par les graffitis : ils constituent un sujet sans fin !

Sommaire

Préface, Philippe Bélaval

I.       Apparaître

Introduction, Laure Pressac

Naissance du graffiti, Christian Colas

Les graffitis, élément de la culture graphique ? Philippe Artières

Graffitis sur cour, un révélateur historique sur le palais de la Porte Dorée, Anne Monjaret

Regards sur les graffitis : comprendre, préserver et valoriser un témoignage, Sophie Aspord-Mercier

Le graffiti : méthodologie d’étude et objet du patrimoine, Sophie Aspord-Mercier

II.      Témoigner

Introduction, Laure Pressac

Archives de basse tension, Philippe Artières

Quand les bateaux nous racontent l’histoire, Philippe Rigaud

La spécificité carcérale du graffiti : Jean-Lucien Sanchez

Témoignages lapidaires de la Grande Guerre, Jérôme Buttet

Espace et temps, individu et communauté : le graffiti comme parole collective, Véronique Plesch

Signatures et graffitis, Béatrice Fraenkel

III.     S’engager

Introduction, Laure Pressac

Graffiter, verbe d’action, Béatrice Fraenkel

Le langage secret des graffitis, Matthew Champion

Des symboles religieux dans les graffitis, Matthew Champion
Vœux et prières écrites : s’adresser à Dieu dans une église au XXIe siècle, Clara Lamireau-Meyer

Les graffitis d’internés sous l’Occupation dans les prisons et camps français (1940-1944), Sylvie Zaidman

Une iconographie contestataire : les graffitis nationalistes en Corse et au Pays basque Xavier Crettiez et Julie Vaslin

IV.    Créer

Introduction, Laure Pressac

Artistes ou vandales ? Comment le graffiti témoigne de l’art, Charlotte Guichard

Les graffitis et l’art brut : « Défense d’écrire la dessus », Savine Faupin

De l'art vandale au cinéma, Gabriela Trujillo

V.      Définir ?

Introduction, Laure Pressac

Le graffiti, pratique esthétique ? Julie Vaslin

Épilogue ou recommencement du graffiti à l’ère numérique, Martin De Bie et Jérôme Saint-Clair

VI.    Notices des corpus de graffitis anciens

Présentation de 24 monuments à travers leurs graffitis

Auteur(s)

Après un diplôme de l’Institut d’Études politiques de Paris et de l’ESSEC, Laure Pressac a suivi un cursus en gestion des institutions culturelles (Paris IX Dauphine) et en histoire de l’art (Paris 1 Panthéon Sorbonne). Ses recherches portent sur la place de l’écrit et des publics dans l’univers culturel, et leurs différentes formes d’expression, comme les livres d’or ou les graffitis.

Après avoir été consultante pour diverses institutions culturelles, elle a aujourd’hui la responsabilité de la stratégie, de la prospective et du numérique au Centre des monuments nationaux.

Elle a rassemblé autour d’elle une équipe d’auteurs très complémentaires, valorisant ainsi la richesse du sujet abordé :

-        Philippe Artières, directeur de recherche au CNRS,

-        Sophie Aspord-Mercier, docteur en histoire de l’art et archéologie,

-        Jérôme Buttet, historien des graffitis de la Grande Guerre,

-        Matthew Champion, archéologue spécialisé dans les graffitis médiévaux,

-        Christian Colas, architecte DPLG et historien d’art,

-        Xavier Crettiez, professeur de science politique,

-        Martin De Bie, designer et membre du Graffiti Research Lab France,

-        Savine Faupin, conservatrice en chef au LaM,

-        Béatrice Fraenkel, directrice d’études à l’EHESS,

-        Charlotte Guichard, directrice de recherche au CNRS,

-        Clara Lamireau-Meyer, ethnologue et docteur en anthropologie sociale,

-        Anne Monjaret, ethnologue et directrice de recherche au CNRS,

-        Véronique Plesch, professeure d’histoire de l’art au Colby College,

-        Philippe Rigaud, diplômé de l’École pratique des hautes études,

-        Jérôme Saint-Clair, artiste, ingénieur et chercheur,

-        Jean-Lucien Sanchez, chargé d’études en histoire auprès de la direction de l’administration pénitentiaire,

-        Gabriela Trujillo, docteure en études cinématographiques,

-        Julie Vaslin, docteure en science politique,

-        Sylvie Zaidman, docteur en histoire et conservateur du patrimoine.