La cité d'Aigues-Mortes

Michel-Edouard Bellet - Patrick FlorençonCollection Itinéraires
Pages : 56 Format : 11 x 22.5 ISBN : 9782858222322
Prix Disponible
7.00€

Fiche détaillée

Au XIIIe siècle, Saint Louis fait construire la cité d'Aigues-Mortes sur l'étendue palustre de la Camargue. Le donjon, appelé "tour de Constance" et les 1634 mètres de remparts flanqués de vingt tours sont achevés en moins de cinquante ans ; les fortifications protègent la ville, bâtie sur le plan régulier des bastides. 

Aigues-Mortes ne connut qu'une brève prospérité. La décadence survint dès le XIVe siècle en raison de l'ensablement des canaux et du port, et de la concurrence de la ville portuaire de Marseille. Avec la révocation de l'Édit de Nantes en 1685, tout au long de l'Ancien Régime, la tour de Constance constitua la plus grande prison protestante du royaume.

Aujourd'hui, la cité d'Aigues-Mortes représente, en France, l'un des ensembles d'architecture militaire médiévale les plus beaux et les mieux conservés.

Sommaire

Histoire

La royauté française et le littoral languedocien

La ville de Saint Louis 

La ville après 1270

Chronologie 

Visite

L'hôtel du Gouverneur

La tour de Constance 

L'enceinte

Les ouvrages de défense

La ville

Annexes

Plan

Glossaire

Orientation bibliographique

Auteur(s)

Michel-Édouard Bellet est conservateur du patrimoine. 

Patrick Florençon est historien.