Metz médiévale - Une république patricienne

Pierre-Édouard WagnerCollection Itinéraires
Pages : 64 Illustrations : 130 Format : 11 x 22.5 ISBN : 9782757702918
Prix Disponible
7.00€

Fiche détaillée

Metz, entre 1200 et 1350, compte au nombre des plus importantes villes de l'Europe du Nord-Ouest. Après s'être soustraite à la tutelle du comte évêque, la ville libre d'Empire évolue en une république oligarchique qui instaure ici, à la manière des villes italiennes, un état urbain, le plus important au nord des Alpes.
Resté très médiéval, jusqu'au milieu du XVIIIe siècle, le tissu urbain est profondément transformé au long des XIXe et XXe siècles pour accompagner l'augmentation de la population et les nécessités du commerce, mais sans jamais avoir subi de destruction massive lors des conflits au centre desquels elle s'est trouvée. Du XIVe au XVIe siècle, l'abbatiale de Saint-Pierre-aux-Nonnains ou encore la chapelle des Templiers (1200) constituent les fleurons du patrimoine religieux. L'architecture civile messine est particulièrement bien représentée avec le Grenier de Chèvremont, puissante construction crénelée de cinq étages (XIVe siècle) comme par le bel ensemble de maisons à arcades de la place Saint-Louis (XIIIe-XVIe siècle). La Porte des Allemands (XIIIe-XVIe siècle) et les tours d'artillerie de la fausse braie qui lui fut ajoutée au XVIe siècle constituent enfin un exemple particulièrement évocateur à l'échelle européenne de l'adaptation de la fortification aux progrès de l'artillerie.

Auteur(s)

Pierre-Édouard Wagner est conservateur en chef du patrimoine, il s'’intéresse particulièrement à la topographie des villes de la Lorraine médiévale.