La saline royale de Claude Nicolas Ledoux Arc-et-Senans

Dominique MassounieCollection Monographies d'édifices

> La redécouverte d’une architecture visionnaire.

> Entre utopie et industrie, une œuvre unique.

> Une aventure au cœur du siècle des Lumières.

Pages : 208 Illustrations : 300 Format : 24 x 28 ISBN : 9782757705186
Prix Disponible
39.00€

Fiche détaillée

Claude Nicolas Ledoux (1736-1806), créateur inspiré du siècle des Lumières, est sans conteste l’un des plus grands noms de l’histoire de l’architecture. Architecte du roi, visionnaire utopiste, mais également théoricien, il développe une œuvre difficile à classer. C’est Louis XV qui le nomme, en 1771, « commissaire aux salines de Lorraine et de Franche-Comté ». Concrètement, il s’agit de la commande de l’usine monumentale d’Arc-et-Senans, destinée à la production de sel, qui doit répondre à trois exigences : utiliser au mieux un emplacement à proximité d’une source d’énergie considérable (la forêt de Salins), concevoir des bâtiments qui répondent à des normes d’exploitation rationnelles, créer une architecture qui concilie habitat ouvrier et exigences d’une entreprise royale.

Dès lors, au-delà de la stricte commande passée, Ledoux va concevoir ex-nihilo une ville idéale. Seuls les bâtiments industriels et la maison du directeur seront construits. Aujourd’hui encore, ils témoignent de la profonde originalité et du talent exceptionnel déployé par l’architecte.

Cette monographie replace la saline royale au sein de l’œuvre de Ledoux, comme les barrières de Paris (dont celles d’Enfer, du Trône, de la Villette et de Monceau existent toujours), le pavillon de Louveciennes construit pour sa protectrice, Madame du Barry, le théâtre de Besançon ou le château de Bénouville.

Sommaire

Introduction

L’exploitation du sel en Franche-Comté

L’oeuvre ledolcien

I. L’oeuvre

L’architecte de la maîtrise des Eaux et Forêts de Sens

Demeures aristocratiques et royales

De la "petite maison" au lotissement paysager

Architecture publique et urbanisme

II. Genèse d’une saline royale

L’idée d’une nouvelle saline

Comment la saline devint monumentale

Aménagement du territoire

Trois plans pour une saline

Une architecture pittoresque

De la saline naquit la ville

Habiter et travailler au Val d’Amour

III. Une saline au coeur de la forêt

Le chantier

La graduation et ses dépendances

Les bâtiments du cercle

L’ordonnance du diamètre

Places, promenades et jardins

IV. Une saline à l’ère industrielle

Les métiers de la saline

La saline dans le marché du sel

La saline au XXe siècle : la patrimonialisation

Conclusion

L’homme

L’art et le monument

Annexes

Glossaire / Bibliographie / Index

Auteur(s)

Dominique Massounie, maître de conférences en histoire de l’art moderne à l’université Paris-Ouest, est également membre du conseil d’administration du groupe Histoire Architecture Mentalités Urbaines (Ghamu). Elle a publié L’Architecture des écuries royales de Versailles (1998), et Les Monuments de l’eau (2009, Éditions du patrimoine, épuisé), ainsi que de nombreux articles et contributions à des actes de colloques. Elle est aussi co-auteur de l’"Itinéraire" sur Le Palais-Royal (2006, Éditions du patrimoine).