Monumental 2018-1 Le patrimoine de l'enfermement

CollectifCollection Monumental

> Le patrimoine carcéral : un élément majeur et peu étudié, de l’architecture en France.

> Le point sur les réflexions qui accompagnent le devenir de ces bâtiments.

> Une publication qui croise la thématique de saison du CMN : Histoire(s) de graffitis.

Pages : 128 Illustrations : 368 Format : 23 x 29,5 ISBN : 9782757705421
Prix Disponible
30.00€

Fiche détaillée

Monumental se consacre pour la première fois à un patrimoine dont la reconnaissance est récente sur le plan architectural, celui de l’enfermement qui occupe pourtant une place importante et sensible dans l’histoire et le paysage français. Les prisons, situées la plupart du temps à des emplacements stratégiques en centre-ville, sont de plus en plus souvent abandonnées au profit de sites « extra muros » ; leur démolition comme leur reconversion pose de multiples questions sur les plans foncier, urbain et architectural, mais aussi social et symbolique.

Ainsi en est-il des prisons Saint-Joseph et Saint-Paul de Lyon qui ont fait l’objet d’un vif débat patrimonial  quant à leur devenir, et qui ont été respectivement transformées en logements, bureaux et commerces, et en université catholique ; celle de Fontainebleau, s’est vue successivement réhabilitée en musée national des prisons, puis en immeuble d’habitations ; à Guingamp, un centre culturel s’est installé dans l’ancienne maison d’arrêt… Tandis que la prison de  la Santé, qui fait l’objet d’un vaste programme de rénovation, constitue  le seul ensemble à  être  maintenu - dans sa fonction d'origine - en ville. Ces architectures,  à programmes spécifiques,  sont issues de la réflexion des théoriciens de la fin du  XVIIIe siècle qui en ont dicté les formes.

Si la Guyane reçoit les premiers déportés à la Révolution, c’est au milieu du XIXe siècle que se développent, notamment en Nouvelle-Calédonie,  les camps de transportation et de relégation en outre-mer. Autres types d’enfermement par l’éloignement,  ceux-ci posent aussi plus spécifiquement la question de la conservation des traces matérielles (objets, graffitis, décors...) que l’on trouve également dans des lieux plus récents de transit ou d'enfermement du XXe  siècle.

La rubrique des brèves portant sur des sujets d’actualité, la liste des immeubles classés au titre des monuments historiques en 2017 et une recension des publications viennent clore ce numéro.

Abonnements (2 ou 4 numéros) : editionsdupatrimoine@monuments-nationaux.fr

Sommaire

Histoire de l’architecture et prisons

Pourquoi protéger les prisons ?

Entretien avec Philippe Artières

 

1 - Préservation et reconversion de l’architecture pénitentiaire

Les prisons Saint-Joseph et Saint-Paul de Lyon, Rhône

La maison d’arrêt de la Santé, Paris XIVe

La reconversion de l’ancienne prison de Guingamp en centre culturel, Côtes-d’Armor

Habiter dans une prison, la reconversion de l’ancienne maison d’arrêt de Fontainebleau, Seine-et-Marne

La colonie correctionnelle de Saint-Antoine d’Ajaccio : une prison d’enfants en Corse

Le patrimoine carcéral de la Guadeloupe

Guillaume Gillet : réinventer l’architecture pénitentiaire en France dans les années 1960

 

2 - Les pénitenciers d’outre-mer, une histoire des mises à l’écart

Que faire des mémoires du bagne ?

La Guyane, prisonnière de son histoire et de son patrimoine ?

La patrimonialisation du bagne de Guyane : exemples d’un processus complexe

L’aménagement des îles du Salut par l’administration pénitentiaire, entre 1853 et 1938

Le camp de la Transportation de Saint-Laurent-du-Maroni, Guyane

Transportation, déportation et relégation, en Nouvelle-Calédonie

 

3 - Le travail de mémoire

Les vestiges des camps d'internement français, de la Retirada espagnole à l’après-guerre 

Le mémorial de Rivesaltes, Pyrénées-Orientales

La prison rouge de Saddam Hussein, à Sulaymānīyah (Slemani), Kurdistan irakien

De retour d’Alcatraz, Californie

 

4 - Objets / décors / traces matérielles

Graffitis et bricolages : quand les murs et les objets racontent le quotidien des détenus

La prise en compte du patrimoine carcéral dans la restauration de l’ancienne abbaye cistercienne de Clairvaux, Aube

La protection au titre des monuments historiques de la collection d'objets pénitentiaires de la centrale de Fontevraud, Maine-et-Loire

Le château de Cadillac, Gironde

« Sur les murs, histoire(s) de graffitis » : une saison culturelle au CMN

L’archéologie des lieux d’internement : l’exemple du fort de Queuleu à Metz, Moselle

La découverte de nouveaux graffitis au camp de Drancy, Seine-Saint-Denis

 

Brèves

       Le décor Belle Époque en céramique de la gare de Tours, Indre-et-Loire

       Le trésor liturgique de l’église Saint-Jacques-le-Majeur de Salviac, Lot

La restauration de la grande verrière du musée des moulages, hôpital Saint-Louis, Paris Xe

Protections

       Immeubles classés au titre des monuments historiques en 2017

Publications

       2016-2017

In memoriam

       Bruno Foucart (1938-2018)

       Yves Boiret (1926-2018)

Auteur(s)

Les nombreux auteurs qui ont contribué à ce numéro (responsables de sites et de chantiers, conservateurs du patrimoine, architectes et architectes en chef des monuments historiques, universitaires, archéologues, historiens, restaurateurs, chercheurs, élus, etc.) ont été choisis pour leur connaissance précise de l’actualité dont ils rendent compte et dont ils ont souvent été acteurs.