Comptoirs du monde, Les Feitorias portugaises du XVe-XVIIe siècle

Collectif Collection Regards...

> Comptoirs du monde : château d’Angers du 9 juin au 9 octobre 2022, dans la cadre de la saison France-Portugal.

Pages : 68Illustrations : 45Format : 26 x 24 ISBN : 9782757708293
Prix
12

Fiche détaillée

Dans le cadre de la saison France-Portugal, l’histoire d’un phénomène encore largement méconnu du grand public : les feitorias.

Catalogue de l’exposition présentée au château d’Angers du 9 juin au 9 octobre 2022.

Dans la seconde moitié du XIVe siècle, ravagé par des épidémies de peste et par une guerre de succession, le Portugal, exsangue, se lance pourtant dans une expansion, au départ fortement teintée de prétextes religieux. Se développent ainsi les comptoirs (feitorias) : entrepôts installés dans les zones côtières, construits dans le but de centraliser et, ainsi, de dominer le commerce des produits locaux vers le royaume (et de là vers l'Europe). Ils fonctionnent à la fois comme marché, entrepôt, lieu de rétention des esclaves, point d'appui à la navigation et aux douanes. Ainsi les Portugais détournent à leur profit une grande partie du commerce des épices vers l'Europe, jusqu'ici assuré par Venise. À Lisbonne, la Casa da lndia, centre de réception des marchandises de l'Orient, régule ce système, dès sa création en 1500. Un autre volet de l'empire commercial est la feitoria de Flandres, à Anvers, où les Portugais redistribuent les marchandises dans les pays de l'Europe du Nord. La conjoncture internationale pousse le Portugal à créer, dans le dernier quart du XVIe siècle, un second complexe économique entre les deux rives de l'Atlantique. De nombreuses feitorias sont alors créées le long des côtes d'Afrique occidentale et australe, dans l'océan Indien et au Brésil, de plus en plus centrées sur le commerce des esclaves.

Après des éclairages historiques et artistiques, l’ouvrage déploie un portfolio d’œuvres accompagnées de notices suivant les axes de l’exposition : La construction d’une histoire héroïque / Que vont-ils chercher ? / L’Afrique / L’Inde / Le Japon, la Chine, le Brésil.

Sommaire

  • Préface
  • Les débuts d’un monde globalisé (XVe-XVIe siècle)
  • Shopping dans la Lisbonne de la Renaissance : la rua nova dos mercadores
  • Les Feitorias africaines et l’esclavage
  • Regards sur… les Feitorias portugaises
    • Débuts d’un monde globalisé
    • Mythe, marchandises et esclavages
    • Objets premiers d’Afrique
    • Trésors indo-portugais
    • Toujours plus loin

Auteur(s)

L’ouvrage est dirigé par les commissaires de l’exposition :

Fernando Antonio Baptista Pereira, président de la faculté des beaux-arts de l’université de Lisbonne,

Jean-François Chougnet, président du Mucem.

Les essais sont rédigés par trois historiens de l’art :

João Paulo Oliveira e Costa (Universidade Nova de Lisboa) : le contexte historique ;

Annemarie Jordan (Universidade Nova de Lisboa) : les objets métissés ;

Antonio de Almeida Mendes (université de Nantes) : la problématique de l’esclavage.

MenuFermer le menu