Gagner la guerre de Cent ans – Jean de Dunois, Jeanne d’Arc et leurs compagnons

Collectif Collection Regards...

> Gagner la guerre de Cent Ans : château de Châteaudun du 8 juin au 9 octobre 2022, en partenariat avec le musée de l’Armée.

Pages : 56Illustrations : 50Format : 26 x 24 ISBN : 9782757708088
Prix
12

Fiche détaillée

En partenariat avec le musée de l’Armée

Catalogue de l’exposition présentée au château de Châteaudun, du 8 juin au 9 octobre 2022.

Cette exposition propose de mettre en évidence la complexité de la guerre de Cent Ans, qui mêle querelles internes au royaume de France et luttes contre l'Angleterre, à travers les personnalités de Jeanne d'Arc et de son compagnon d’armes Jean, bâtard d’Orléans, comte de Dunois (1403-1468), propriétaire du château de Châteaudun et grand chef militaire de Charles VII.

La guerre de Cent Ans se résume souvent dans la mémoire collective à un long affrontement médiéval entre la France et l’Angleterre, ainsi qu’à quelques images récurrentes : les archers anglais d’Azincourt, des chevaliers en armure, Jeanne d’Arc… Pourtant, il faut ajouter à cette toile de fond guerres civiles, révoltes, affrontements dynastiques, sociaux, religieux, traités et revirements. Afin de faire ressortir la complexité de cette période, une large place est faite dans cet ouvrage à Jean de Dunois, ainsi qu’à la diversité des techniques et équipements guerriers de la fin du Moyen Âge. Jean de Dunois polarise les questions de l’époque : bâtard, grand capitaine de Charles VII, exilé en Angleterre après Azincourt, compagnon d’armes de Jeanne d’Arc, oncle du futur Louis XII…

Sommaire

  • Préface
  • Ami ou ennemi ? Se reconnaitre à la bataille pendant la guerre de Cent Ans
  • L’armement défensif au temps de Dunois
  • Regards sur… La guerre de Cent Ans
    • Une querelle dynastique
    • Au temps de Dunois
    • « Bouter l’Anglois »
    •   La fin de la guerre de Cent Ans ?
  • Savoirs au-delà…
    • Le château de Châteaudun, un patrimoine bien en vue

Auteur(s)

Louis-Marie Brulé est diplômé de l’École du Louvre et de l’École pratique des hautes études, il est chargé des collections anciennes au sein du département Artillerie du musée de l’Armée, à Paris. Il travaille notamment sur les questions d’héraldique et d’emblématique dans le domaine militaire du Moyen Âge à l’époque moderne.

Michaël Cesaratto est chargé des collections médiévales du département Ancien Régime du musée de l’Armée, à Paris.

Martine Valentin est administratrice du château de Châteaudun, du château de Fougères-sur-Bièvre, du château de Talcy et des tours de la cathédrale de Chartres.

MenuFermer le menu