Le palais de Saint-Cloud

Bernard ChevallierCollection Regards...

La résurrection en images du palais incendié en 1870 ; Les superbes clichés du reportage photographique commandé par Napoléon III ; Un prix très abordable pour une visite d’exception à travers les siècles. ;

Pages : 64 Illustrations : 130 Format : 24 x 26 ISBN : 9782757704240
Prix Disponible
12.00€

Fiche détaillée

Le présent ouvrage retrace l’histoire du palais de Saint-Cloud, résidence d’été des rois et des empereurs qui vit défiler les cours européennes et fut incendié durant la guerre de 1870. En filigrane de l’histoire de l’édifice, c’est également celle de la ville de Saint-Cloud qui se dessine. Jérôme de Gondi, financier florentin devenu chevalier d'honneur de Marie de Médicis, fait construire le premier château de Saint-Cloud à la fin du XVIe siècle. Henri III y est assassiné et le château voit l’avènement d’Henri IV. D’abord propriété de Monsieur, duc d'Anjou et frère de Louis XIV, le château est ensuite offert à la reine Marie-Antoinette par Louis XVI en 1785. Au XIXe siècle, il est le théâtre de la proclamation de Napoléon 1er comme empereur des Français, puis, en 1852, de l’investiture de Napoléon III par les grands corps de l'État. Le second Empire marque l’âge d’or du palais, Napoléon III et Eugénie y établissant chaque année leur cour, au printemps et à l'automne. À partir des vues d’intérieurs de Pierre-Ambroise Richebourg, photographe officiel de la cour de Napoléon III, rassemblées dans un album unique, aujourd’hui propriété du musée des Avelines, le lecteur visite le palais, de salons en galeries, de vestibules en chambres à coucher, de cabinets de travail en salles à manger. Grâce à ce reportage photographique unique, l’auteur de l’ouvrage a retrouvé, pièce après pièce, l’essentiel des objets mobiliers sauvés de l’incendie de 1870 : ils sont pour la plupart conservés dans des collections publiques – Mobilier national, châteaux de Versailles, Fontainebleau ou Compiègne, musée du Louvre. L’ouvrage met ainsi en parallèle des prises de vue contemporaines de ces objets avec leurs représentations sur les photographies de Richebourg et sur des aquarelles d’époque : mobilier Louis XV et Louis XVI, commodes de Boulle, cabinets de laque ou d’ébène, consoles en bois doré, imposant bureau du roi, candélabres, pendules, lustres, bras de lumière, vases en porcelaine de Sèvres ou de Chine, bustes, statues, toiles de maîtres, tapisseries des Gobelins, etc. Des photographies de la famille impériale – portraits et scènes privées – viennent en contrepoint de ces fabuleux décors, donnant à l’ouvrage un caractère intimiste, profondément humain.

Sommaire

À la rencontre du palais de Saint-Cloud               Le domaine des Gondi             Le Versailles des Orléans             Un château pour Marie-Antoinette             Le coup d’État du 18 Brumaire             La résidence d’été de l’Empereur             Saint-Cloud est une fête             Des appartements somptueux             Le tragique incendie             La destruction des ruines     Regards sur le palais de Saint-Cloud     Savoirs au-delà…             La ville de Saint-Cloud             Un mobilier nouveau pour la reine Marie-Antoinette             Pierre-Ambroise Richebourg             Le sauvetage du mobilier de Saint-Cloud

Auteur(s)

Bernard Chevallier est conservateur général honoraire du patrimoine, ancien directeur des musées de Malmaison et Bois-Préau.