Lyons-la-Forêt

CollectifCollection Regards...

> L’un des plus beaux villages de France.

> Par son patrimoine et le charme de ses vieilles maisons au cœur de la plus grande hêtraie de France, Lyons-la-Forêt est le site touristique le plus visité de l’Eure avec la maison de Claude Monet à Giverny.

> Un foyer de création artistique : Maurice Ravel, Claude Monet, Jacques-Émile Ruhlmann, Pierre Patout, Jean Renoir, Claude Chabrol, André Masson…

Pages : 56 Illustrations : 85 Format : 24 x 26 ISBN : 9782757705216
Prix Disponible
12.00€

Fiche détaillée

Au-delà de la beauté de lieux étonnamment préservés, un voyageur découvrant Lyons-la-Forêt, l’un des plus beaux villages de France, comprend que seule une histoire singulière peut expliquer le caractère pittoresque de ce bourg typiquement normand, à seulement 100 km de Paris.

Avec une forêt de 25 000 hectares au Moyen Âge, la vieille agglomération romaine de Leons s’est retrouvée, dès les années 600, au cœur de l’un des domaines de chasse les plus réputés du royaume.

Les guerres et changements dynastiques n’y changèrent rien, la forêt de Lyons, entrée dès le Haut Moyen Âge dans le domaine royal s’y trouve toujours, 1 300 ans plus tard, à la fin de l’Ancien Régime. C’est tout naturellement à Lyons, la capitale de ce petit pays forestier, que les premiers ducs de Normandie, puis après eux, les rois d’Angleterre et de France, établirent dans la région, leur principale résidence…

Oubliée ou presque par la Révolution industrielle, Lyons fut redécouverte à la Belle Époque. Par la magie conjuguée du train et de l’automobile, la petite cité devient alors un site de villégiature particulièrement prisé.

En quête de dépaysement et d’inspiration, nombreux sont les artistes comme Maurice Ravel, l’ensemblier Jacques-Emile Ruhlmann, les hommes de lettres Louis Aragon, André Breton ou Paul Léautaud, le peintre surréaliste André Masson à venir y séjourner. Plus près de nous, c’est encore à Lyons que Claude Chabrol décide en 1990 de tourner Madame Bovary par fidélité envers Flaubert mais aussi envers le XIXe siècle tant le décor était déjà en place.

Sommaire

Préface

À la rencontre de Lyons-la-Forêt

  • Quand les pierres parlent - Ariane Dollfus
  • À l’époque médiévale, le grand rendez-vous de chasse des princes et des rois - Bruno Nardeux
  • Philippe d’Alcripe, un témoignage sur le Pays de Lyons au XVIe siècle - Jean-Philippe Hecketsweiler
  • Lyons-la-Forêt, du XVIIe siècle à la Révolution - François Le Vert
  • Lyons-la-Forêt aux XIXe et XXe siècles - Ariane Dollfus

Regards sur Lyons-la-Forêt

  • Photographies d’Hervé Ternisien

Savoirs au-delà…

  • Deux maisons d’artiste : Le Frêne et L’Herbage - Vincent Freylin

Auteur(s)

Ariane Dollfus est journaliste et lyonsaise depuis quatre générations. Elle est l’auteure d’une biographie de Rudolf Noureev et la traductrice de son autobiographie.

Vincent Freylin est président de l’association Les Amis de Lyons.

Jean-Philippe Hecketsweiler, diplômé d’HEC et administrateur des Amis de Lyons, est l’auteur de plusieurs articles et communications sur Philippe d’Alcripe et Charles IX, notamment dans leur relation avec la forêt de Lyons.

François Le Vert, titulaire d’un DEA d’histoire du droit et des institutions, est issu d’une famille lyonsaise depuis cinq générations. Il est l’auteur de plusieurs travaux d’histoire locale.

Bruno Nardeux est professeur d’histoire au lycée Franklin de Paris et doctorant en histoire médiévale. Il est spécialisé dans l’histoire politique de la France du XIVe siècle et dans l’histoire de la forêt médiévale.

Le photographe:
Hervé Ternisien est photographe d’architecture, de design et de jardins. Il a travaillé pendant plus de trente ans pour les plus grands architectes et designers tels que Ieoh Ming Pei, Jean Nouvel ou Philippe Starck. Dernièrement, par passion, il s’est engagé dans la photographie du patrimoine et a réalisé un bel ouvrage sur les jardins de Versailles (coédition Château de Versailles/Éditions Albin Michel, 2014).